Oui à l’étiquetage obligatoire du mode d’élevage

Comment pouvons-nous faire des choix plus respectueux du bien-être des animaux, si les étiquettes nous empêchent d’ouvrir les yeux ? Demandez un étiquetage simple et clair selon le mode d'élevage sur les viandes et produits laitiers, pour répondre à la question essentielle que les consommateurs se posent : « comment l'animal a-t-il été élevé ? »

OUI

La façon dont sont élevés les animaux dépend de nos choix alimentaires. Les consommateurs sont le levier le plus puissant pour améliorer la vie de millions d’animaux. A condition qu'ils soient informés sur la provenance des produits dans leurs assiettes.

L’origine France, une information insuffisante

Environ 80% des animaux élevés en France sont dans des élevages intensifs. Beaucoup l’ignorent et les informations dont nous disposons sont celles que l'on trouve sur l'étiquette. Mais l’étiquetage des viandes et produits laitiers ne répond pas à la question essentielle : « comment l'animal a-t-il été élevé ? ».

S’il est utile de connaitre l’origine géographique (lieu de naissance, d’élevage et d’abattage), pour s’assurer que l’animal n’a pas subi de transports sur de longues distances, cela ne nous apprend rien sur les conditions d’élevage et d’abattage. L’origine France, dont l’industrie agroalimentaire et le gouvernement se targuent, ne contient aucun critère relatif au respect du bien-être animal au-delà de la règlementation minimale.

De même, les allégations du type Produit du terroir, 100% Naturel, De nos campagnes ou encore À l’ancienne ne vous disent rien des conditions d’élevage.

Comment pouvons-nous faire des choix plus respectueux du bien-être des animaux, si les étiquettes ne donnent pas l’information adéquate ? Exigez l’étiquetage du mode d’élevage sur les viandes et produits laitiers, à l’instar de ce qui existe pour les œufs.

L’introduction de l’étiquetage des œufs, avec mention « œufs de poules élevées en cage », « au sol », « plein air » ou « biologique », fut une réussite en termes de transparence pour les consommateurs et a contribué à l’augmentation des ventes d’œufs plein air. Demandez un étiquetage similaire pour les produits carnés et laitiers.

SIGNER LA PÉTITION

Signez la pétition

 
 

Oui à l’étiquetage obligatoire du mode d’élevage.

Lire le texte de la pétition.


 
 

 

 

 
   
 
 

Comment pouvons-nous faire des choix plus respectueux du bien-être des animaux, si les étiquettes nous empêchent d’ouvrir les yeux ? Demandez un étiquetage simple et clair selon le mode d'élevage sur les viandes et produits laitiers, pour répondre à la question essentielle que les consommateurs se posent : « comment l'animal a-t-il été élevé ? »

OUI

La façon dont sont élevés les animaux dépend de nos choix alimentaires. Les consommateurs sont le levier le plus puissant pour améliorer la vie de millions d’animaux. A condition qu'ils soient informés sur la provenance des produits dans leurs assiettes.

L’origine France, une information insuffisante

Environ 80% des animaux élevés en France sont dans des élevages intensifs. Beaucoup l’ignorent et les informations dont nous disposons sont celles que l'on trouve sur l'étiquette. Mais l’étiquetage des viandes et produits laitiers ne répond pas à la question essentielle : « comment l'animal a-t-il été élevé ? ».

S’il est utile de connaitre l’origine géographique (lieu de naissance, d’élevage et d’abattage), pour s’assurer que l’animal n’a pas subi de transports sur de longues distances, cela ne nous apprend rien sur les conditions d’élevage et d’abattage. L’origine France, dont l’industrie agroalimentaire et le gouvernement se targuent, ne contient aucun critère relatif au respect du bien-être animal au-delà de la règlementation minimale.

De même, les allégations du type Produit du terroir, 100% Naturel, De nos campagnes ou encore À l’ancienne ne vous disent rien des conditions d’élevage.

Comment pouvons-nous faire des choix plus respectueux du bien-être des animaux, si les étiquettes ne donnent pas l’information adéquate ? Exigez l’étiquetage du mode d’élevage sur les viandes et produits laitiers, à l’instar de ce qui existe pour les œufs.

L’introduction de l’étiquetage des œufs, avec mention « œufs de poules élevées en cage », « au sol », « plein air » ou « biologique », fut une réussite en termes de transparence pour les consommateurs et a contribué à l’augmentation des ventes d’œufs plein air. Demandez un étiquetage similaire pour les produits carnés et laitiers.

SIGNER LA PÉTITION