Mettez fin aux cages pour les poules européennes

En juillet 2015, nous vous révélions les conditions de vie des poules en cage dans les élevages français et vous demandions d’agir pour elles. Aujourd’hui, nous avons besoin de vous pour aider les 300 millions de poules pondeuses européennes qui passent leurs vies en cage.

Les cages de batterie conventionnelles ont été interdites en 2012 et les poules européennes ont progressivement cessé d’être élevées dans des cages nues. A juste titre, cette avancée fut célébrée pour les améliorations qu’elle pouvait offrir aux poules pondeuses. Mais CIWF s’est rendue sur le terrain pour mesurer l’impact réel de cette interdiction pour les poules. Dans les quatre pays de l’UE visités, nos enquêteurs ont découvert des élevages intensifs en cage où la productivité dicte sa loi.

Regardez cette courte vidéo d’enquête pour voir ce que nous avons découvert et demandez aux Ministres de l’agriculture européens de mettre fin aux cages pour les poules européennes.

AGISSEZ

La longue route vers la liberté

Le changement n’intervient pas du jour au lendemain. Nous savions que l’interdiction des cages de batterie conventionnelles était la première étape d’une longue route vers l’amélioration des conditions de vie des 498 millions de poules pondeuses en Europe. L’esprit de notre campagne pour l’interdiction des cages conventionnelles a été ignoré et près de 60% des poules européennes sont aujourd’hui encore confinées dans des cages.

Ces cages dites « aménagées » ou « enrichies » ont beau être une amélioration par rapport aux anciennes cages nues, elles ne permettent toujours pas aux poules d’exprimer leurs comportements naturels. Une cage reste une cage.

Nos enquêteurs ont découvert des oiseaux aux plumes sévèrement piquées et aux becs fortement épointés, passant leur vie entière dans de petites cages sur un sol métallique grillagé. Les « enrichissements » apportés à ces cages ― aires de grattage trop petites, perchoirs glissants et nids inadéquats ― sont de la poudre aux yeux.

Cliquez ici pour en savoir plus sur notre enquête.

Prenez un instant pour demander aux Ministres de l’Agriculture européens qu’ils étendent l’interdiction des cages conventionnelles à tout type de cages pour les poules pondeuses. Merci.

Tout ceci est légal, mais certainement pas acceptable.

AGISSEZ

AGISSEZ

Ecrivez au Ministre de l’Agriculture et demandez-lui de mettre fin aux cages pour les poules européennes.

Pour lire la lettre, cliquez sur l'enveloppe.

LIRE
 
 

 

 

 
   
 
 

Les cages de batterie conventionnelles ont été interdites en 2012 et les poules européennes ont progressivement cessé d’être élevées dans des cages nues. A juste titre, cette avancée fut célébrée pour les améliorations qu’elle pouvait offrir aux poules pondeuses. Mais CIWF s’est rendue sur le terrain pour mesurer l’impact réel de cette interdiction pour les poules. Dans les quatre pays de l’UE visités, nos enquêteurs ont découvert des élevages intensifs en cage où la productivité dicte sa loi.

Regardez cette courte vidéo d’enquête pour voir ce que nous avons découvert et demandez aux Ministres de l’agriculture européens de mettre fin aux cages pour les poules européennes.

AGISSEZ

La longue route vers la liberté

Le changement n’intervient pas du jour au lendemain. Nous savions que l’interdiction des cages de batterie conventionnelles était la première étape d’une longue route vers l’amélioration des conditions de vie des 498 millions de poules pondeuses en Europe. L’esprit de notre campagne pour l’interdiction des cages conventionnelles a été ignoré et près de 60% des poules européennes sont aujourd’hui encore confinées dans des cages.

Ces cages dites « aménagées » ou « enrichies » ont beau être une amélioration par rapport aux anciennes cages nues, elles ne permettent toujours pas aux poules d’exprimer leurs comportements naturels. Une cage reste une cage.

Nos enquêteurs ont découvert des oiseaux aux plumes sévèrement piquées et aux becs fortement épointés, passant leur vie entière dans de petites cages sur un sol métallique grillagé. Les « enrichissements » apportés à ces cages ― aires de grattage trop petites, perchoirs glissants et nids inadéquats ― sont de la poudre aux yeux.

Cliquez ici pour en savoir plus sur notre enquête.

Prenez un instant pour demander aux Ministres de l’Agriculture européens qu’ils étendent l’interdiction des cages conventionnelles à tout type de cages pour les poules pondeuses. Merci.

Tout ceci est légal, mais certainement pas acceptable.

AGISSEZ