Case de gestation : la France enfreint l'interdiction

 

Nous le demandions depuis des mois. La Commission Européenne a enfin publié de nouvelles informations sur le non respect de l'interdiction partielle des cases de gestation pour les truies. Cette annonce révèle un chiffre choquant : 6 pays de l'UE, dont la France, poursuivent ces pratiques illégales et cruelles.

Ce chiffre est tout à fait inacceptable. Comme vous le verrez dans notre carte ci-dessous, la Commission a confirmé que la France, la Belgique, Chypre, la Finlande, la Grèce et la Slovénie maintiennent tous illégalement des truies dans les cases de gestation.

Étant donné que les États membres ont eu plus de dix ans pour se préparer à l'interdiction, l'utilisation illégale des cages de gestation est une honte.

Mais vous pouvez dès maintenant aider les truies :

  1. Utilisez le formulaire à droite pour envoyer au Ministre de l'Agriculture un message l’exhortant à faire respecter l'interdiction partielle des cases de gestation pour les truies.
  2. Partagez cette action et cette carte sur Facebook et Twitter pour informer du (choquant) non respect de cette loi de protection des porcs.

Share via Twitter
Share on Facebook

On peut avoir l’impression que cette cruauté ne finira jamais, mais on voit la lumière au bout du tunnel. Début 2013, les truies étaient maintenues illégalement dans des cases de gestation dans 17 États membres. Aujourd’hui, l'annonce de la Commission européenne suggère que jusqu'à 22 pays sont conformes à l'interdiction partielle des cases de gestation. La pression fonctionne !

Merci de prendre une minute pour aider les truies qui sont encore maintenues illégalement dans des cases. La France doit appliquer correctement cette interdiction partielle des cases de gestation pour les truies. Ces cases n'ont pas leur place dans nos élevages.